Quelles sont les conditions pour vivre en Andorre ?

Quelles sont les conditions pour vivre en Andorre

Grâce notamment à sa qualité de vie exceptionnelle Andorre ne cesse de séduire de nouveaux résidents. En plus, ce pays offre une fiscalité avantageuse pour les professionnels. Si vivre là-bas vous intéresse, vous devrez toutefois réaliser quelques démarches administratives afin de légaliser votre situation. Pour vous aider dans cette tâche, tenez compte des informations qui suivent.

Résidence passive en Andorre

Avant de réaliser votre projet d’expatriation, pensez à vous renseigner sur les conditions pour vivre en Andorre. D’ailleurs, sachez que vous aurez à choisir entre deux possibilités si vous désirez habiter dans cette principauté. La première alternative c’est d’opter pour une résidence passive ou résidence fiscale. Celle-ci vous donnera l’opportunité de séjourner légalement en Andorre. Mais ce n’est pas tout le monde qui peut prétendre à ce statut. Il faudra notamment correspondre à un profil bien défini.

Pour obtenir un permis de résidence passive, l’on doit avoir plus de 18 ans. En dehors de cela, les personnes ayant un antécédent pénal dans leur pays d’origine ne peuvent pas obtenir cette autorisation. Il faudra également que vous viviez au moins 90 jours par an dans la principauté. Pour chaque individu souhaitant résider en Andorre, l’État va exiger une caution de 30 000 €. À cela s’ajoute une somme de 7 000 € pour chacune des personnes qui sont à votre charge.

En dehors de cela, vous devrez aussi faire un investissement de quelques centaines de milliers d’euros. Les prétendants devront par ailleurs démontrer qu’ils disposent d’une situation financière stable, c’est-à-dire qu’ils ont un salaire 4 fois plus élevé que la paye minimum.

Résidence active en Andorre

Être résident actif en Andorre offre plus d’avantages, car c’est moins onéreux. De plus, les démarches administratives sont moins compliquées comparées à celles de la première alternative. Pour obtenir une autorisation de séjour avec permis de travail, il faudra être âgé de plus de 18 ans et avoir un casier judiciaire vierge. En dehors de cela, le demandeur devra aussi fournir une promesse d’embauche venant d’une société andorrane.

Mais ce n’est pas tout, le candidat doit également passer un examen médical. Mis à part cela, il doit verser une caution de 30 000 €. Le concerné sera obligé de résider dans le pays pendant au minimum 90 jours par an. En outre, il est impératif d’établir son domicile fiscal dans cette principauté.

Les dossiers à fournir

Si vous souhaitez obtenir votre permis de travail, vous devrez présenter quelques documents. Ces derniers incluent premièrement l’extrait de casier judiciaire du pays du candidat. En dehors de cela, l’état civil ainsi que le passeport seront requis. Il sera également nécessaire de disposer d’une photocopie du reçu de votre caution de 30 000 € venant de l’INAF. Les justificatifs de paiement des 7 000 € par individu à votre charge devront aussi être remis. En dehors de cela, votre dossier devra inclure le contrat d’achat ou de location de votre nouvelle habitation dans le pays.

Il vous faudra un certificat médical élaboré par un professionnel de la santé andorran. En outre, un aval bancaire ou un titre de propriété prouvant que vous vivez en rente peut aussi être nécessaire. Enfin, vous devrez signer un document vous engageant à résider 90 jours dans le pays.

Laisser un commentaire